Accueil » Uncategorized » Marion Poirson, Andrei Zviaguintsev, ou l’éclatement du mythe familial en Russie

Marion Poirson, Andrei Zviaguintsev, ou l’éclatement du mythe familial en Russie

Andrei Zviaguintsev, ou l’éclatement du mythe familial en Russie

Marion POIRSON

Le cinéma russe contemporain témoigne de l’évolution de la cellule familiale en Russie, et en particulier de son éclatement. Il évoque la crise des valeurs spirituelles et morales, la montée de la délinquance, les difficultés dues à la misère. La famille russe, exemplaire, idyllique et idéalisée par le cinéma soviétique, apparaît, à partir des années 1990, dépeinte avec une crudité toute réaliste. Ce nouveau regard sans concession apparaît en particulier chez Andrei Zviaguintsev. En trois films, Le Retour, qui traite d’un parricide, Le Bannissement, (Un mari, avec la complicité de son frère mafieux,  force sa femme à avorter. Celle-ci se suicide) et Elena,  (Une épouse tue son mari, pour évincer la fille toxicomane de celui-ci, et préserver les intérêts de son fils biologique) ce cinéaste russe que l’on a volontiers comparé à Tarkovski  esquisse une représentation tout à fait personnelle de la famille, associée à l’idée du crime, de la violence et du rapport à la loi.

Ces œuvres, qui ne constituent pas pour autant un triptyque,  développent un schéma de base avec une série de variations : dans deux d’entre eux, le père, présenté de façon négative,  disparaît pour laisser place au couple mère/enfant, sans que personne ne soit innocenté. Au centre des trois récits, Le Bannissement traite de la mort d’une femme, par la faute de son époux. Que signifient cette mise en cause ou cette éviction du père ? Ces trois films présentent des situations familiales complexes mais des contextes différents : les deux premiers, qui se réfèrent à un matériau religieux ou mythique paraissent hors du temps, alors que le 3ème est ancré dans une réalité sociale, celle de la Russie post perestroïka. Pourquoi cet écart ? Quels modèles de famille, de paternité et de filiation, de représentations littéraires ou de constructions idéologiques ont  contribuée à tisser cette vision de la famille dans les films du cinéaste russe ? Que doit-il à Dostoïevski et aux slavophiles, comment rejette-t-il violemment les modèles qui l’ont précédé, et quel tableau dresse-t-il de la Russie contemporaine, dans sa relation à la loi, divine ou humaine ?

Après avoir analysé la constellation familiale dans chacun de ces films et sa représentation esthétique, sous-tendue par des modèles cinématographiques et picturaux,  on s’interrogera sur les notions de paternité, maternité et filiation, à partir de la problématique du meurtre, en s’appuyant sur les livres de Freud Totem et Tabou, et de Pierre Legendre (Les enfants du texte, Dieu au miroir), pour questionner les fondements mythiques, bibliques et juridiques de la cellule familiale, que les deux premiers films sollicitent, de manière évidente ou implicite. L’image de la famille, construite par la Bible et la théologie, et axée sur la question de la paternité et de l’engendrement, se trouve violemment attaquée, à travers la destruction de la figure paternelle et le dévoiement du récit de l’Annonciation, qui débouche sur la disparition de l’enfant. La mise à mort de celui-ci se conjugue à celle de l’image, à travers une forme originale d’iconoclasme.

Dans un troisième temps, on examinera tout ce que l’ancrage dans l’histoire de la Russie, ancienne et contemporaine, avec la récurrence de la figure du père dans le domaine politique, incarnée dans celle du tsar ou du dirigeant, associée au culte de la personnalité, à l’utilisation renouvelée de l’image, et l’effondrement des valeurs, peuvent apporter à cette réflexion sur la famille, tout en essayant de comprendre l’évolution de Zviaguintsev dans Elena. Le nouveau modèle qui se dessine ressortit-il à la figuration d’une émergence du matriarcat ou à l’image du chaos, économique et politique, qui a suivi l’établissement de la perestroïka ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :